Journées du Patrimoine 2017

"Haiser a Leit"; des personnalités qui ont construit, façonné et imprégné de leur histoire, voire de leur légende, le patrimoine bâti du Luxembourg. Relations entre volonté humaine et substance bâtie, entre caractères et pierres, entre des sorts personnels et le destin des édifices: ce sont ces liens que les Journées du Patrimoine 2017 veulent mettre en exergue, par la découverte et la redécouverte de sites, des visites guidées thématiques et des conférences.

En effet, que serait notre capitale sans le comte Wenzel II, sans Vauban et le Ministre d'Etat Paul Eyschen?

Des bijoux architecturaux comme le Château-Renaissance de Beaufort, existeraient-ils sans Jean Baron de Beck et sa lointaine successeuse Anne-Marie-Linckels?

L'histoire des Tudors à Rosport, des Servais à Mersch et des Tornaco à Sanem. L'apport de Marie-Thérèse d'Autriche, née il y a tout juste 300 ans. Toutes ces personnalités et bien d'autres ont contribué à donner au Grand-Duché de Luxembourg, comme nous le connaissons aujourd'hui, son identité architecturale. Notre patrimoine bâti est aussi le fruit de leurs idées et parcours. Nous le verrons d'une manière particulière à Rosport.

Seigneurs, ingénieurs, constructeurs, industriels, commerçants, artistes, propriétaires; des femmes et hommes dont le destin fut souvent étroitement lié à leurs demeures et qui, parfois, étaient morts bien avant l'achèvement du bâtiment de leurs rêves. Une partie de ces histoires sera racoontée du 22 septembre au 8 octobre, sur 30 sites à travers le pays.

Les Journées du Patrimoine, qui s'inscrivent pleinement dans les Journées Européennes du Patrimoine, connaîtront une page spéciale UNESCO et seront le point de départ de l'Année européenne du patrimoine culturel 2018, avec un évènement "kick-off" à neimenster. Elles livreront encore un premier bilan de l'inventarisation scientifique du patrimoine architectural accomplie depuis un an. Enfin, elles donneront un large accès au Centre national d'audiovisuel et permettront de jeter un premier coup d'oeil au tout nouveau Centre d'information au château de Vianden qui, lui aussi, raconte la destinée de créateurs de patrimoine.

 

Dernière mise à jour