Féodal et fortifié

Tout au long du Moyen Age, le territoire de l'ancien Luxembourg se couvre de nombreux châteaux. Une densité importante qui s'explique par un climat d'insécurité permanent, par la politique territoriale menée par les comtes de Luxembourg et par l'affirmation d'une puissante aristocratie rurale. On ne compte pas moins de 109 châteaux sous Jean l'Aveugle (1310-1346) ; beaucoup d'entre eux sont tombés en ruine ou ont même complètement disparu, d’autres ne sont pas accessibles au public.

En règle générale, la noblesse érige ses châteaux sur des promontoires élevés, mais parfois également au creux de vallées.

Pendant des centaines d'années les châteaux ont joué un rôle important dans le mode de vie des populations. Certains ont été à l'origine de grandes exploitations agricoles, d'autres ont permis l'éclosion de véritables centres urbains (Vianden ou Luxembourg).

A partir du XVIIe siècle, de nombreux châteaux perdent leur caractère stratégique ou militaire. Ce phénomène s'explique d'abord par les modifications des techniques militaires. Par ailleurs, les changements politiques de l’époque, notamment lors de la souveraineté française, ont assujetti un certain nombre de princes.

Un court répit au début du XVIIIe siècle permit aux nobles de reconstruire leur demeure selon le confort et l'esthétique voulus, mais les troupes de la révolution française mirent brutalement un terme à cette initiative. Après 1815, de nombreux propriétaires n'eurent plus les moyens financiers d'entretenir ces constructions. Certains bâtiments furent ainsi partagés entre les héritiers, d'autres démantelés ou simplement laissés à l’abandon.

Il fallut attendre jusqu’au début du XXe siècle pour voir les premiers essais de consolidation de certaines ruines. Pourtant, ce n’est que dans les années 1960 que s’effectua une prise de conscience plus générale de l’importance de la sauvegarde du patrimoine féodal. Les travaux de fouilles, de restauration, de consolidation et de transformation ont été réalisés sur les sites des châteaux les plus importants en essayant de leur trouver une nouvelle destination. Ces interventions ont permis de les rendre accessibles au public, de leur redonner vie et de leur trouver de nouvelles affectations.

Quelques aspects généraux

Ligne de conduite de la protection des châteaux forts

Conservation et consolidation

Forteresse de Luxembourg

Château Renaissance à Beaufort

Château fort de Beaufort

Château fort de Bourglinster

Château fort de Bourscheid

Château fort de Brandenbourg

Château fort de Clervaux

Château fort de Dudelange

Château fort d'Esch-sur-Sûre

Château fort de Hesperange

Château fort de Hollenfels

Château fort de Koerich

Château fort de Larochette

Château fort de Luxembourg

Château fort de Pettingen

Château fort de Schoenfels

Château fort d'Useldange

Château fort de Vianden

Dernière mise à jour